En quête d'aïeux arrow Les actes dans le temps
Comment ça marche ?
Comment ça marche ?
Fermer
Tous les liens sont cliquables.
 
Les liens en bleu marine ouvrent une autre rubrique du site ou un lien externe dans un nouvel onglet. 
Les liens en bleu turquoise affichent au premier plan une fenêtre d'informations ou une image agrandie.
 
Images miniatures
Un clic sur une image miniature affiche également l'image agrandie. 
Clic droit et Ouvrir dans un nouvel onglet sur une image miniature permettra d'agrandir cette image.
 
Dans les fenêtres d'informations
Cliquez sur FERMER en haut de la fenêtre pour fermer, cliquez en haut de la fenêtre et maintenez pour la déplacer. 
Sur les images agrandies : N'importe où dans l'image, cliquez  pour fermer, cliquez et maintenez pour déplacer. 
Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres et /ou images ensemble. 

indicateurSi une fenêtre d'information ne s'ouvrent pas correctement (une mise à jour du site a été effectuée) ou si cet indicateur est affiché en haut à gauche de la page.
Videz le cache de votre navigateur.(Dans Firefox : Choisissez Outils/Supprimer l'historique récent, cochez cache, effacer maintenant) puis appuyez sur F5 (ou clic droit actualiser) pour recharger la page. 
 

Les actes dans le temps et leurs évolutions

Condensé historique


Des registres paroissiaux
registres paroissiaux
Fermer
Un registre paroissial, ou à l'origine registre de catholicité, est un livre dans lequel sont enregistrés les actes d'appartenance à une confession chrétienne dans une paroisse.
 
Le desservant d'une paroisse inscrit dans ce registre les actes nominatifs et datés qui témoignent qu'un sacrement de baptême ou de mariage chrétiens a été conféré à un ou plusieurs membres de sa communauté. Ces registres ont d'abord existé dans l'Église catholique romaine, mais se trouvent aussi aujourd'hui dans les autres confessions chrétiennes.
 
Par extension, on enregistre les actes qui témoignent d'une sépulture chrétienne faite par un prêtre, un diacre ou un ministre du culte, à l'un des défunts de la communauté.
 
lire la suite dans Wikipédia 
à l'état civil; (tout) petit condensé historique :

Des registres étaient tenus par les curés des paroisses dès la fin du Moyen Age (fin XVème début XVIème). Mais peu de ces textes nous sont parvenus.
L'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, rend obligatoire la tenue des registres paroissiaux des baptêmes. (B)
En 1579, l'ordonnance de Blois impose la tenue des registres de mariages et de sépulture. (BMS
BMS
Fermer
Les registres paroissiaux sont de trois types :  
     
  • Registre de baptême
  •  
  • Registre de mariage
  •  
  • Registre de sépulture
  •  
 
D'où leur nom usuel de « B.M.S. » (baptêmes, mariages, sépultures) utilisé par les généalogistes. Les sacrements et rites qui y sont inscrits permettent à la communauté paroissial d'attester de la qualité de chrétien et de son état de célibataire ou de personne mariée. En effet, la mention d'un mariage chrétien est aujourd'hui ajouté en marge des actes de baptême, comme c'est depuis longtemps le cas des actes d'état civil.
 
lire la suite dans Wikipédia (cliquez pour fixer la fenêtre )  
)
L'Ordonnance de Saint Germain, en 1667 sous Louis XIV prescrit la tenue des registres en double exemplaire (dont l'un est destiné au greffe de la sénéchaussée).
La déclaration royale de Louis XV en 1736 ordonne cette tenue en double exemplaire.
La Révolution, par décret de l'Assemblée législative du 20 Septembre 1792, enlève aux prêtres la tenue des registres et la confie à des 'officiers d'Etat'.
En 1793 apparaît ainsi l'état civil (NMD
NMD
Fermer
Trois registres sont le plus souvent utilisés :
 
- le registre des actes de naissance,
 
- le registre des actes de mariage,
 
- le registre des actes de décès.
 
Plus de détail ici
 
). Les Tables décennales
Tables décennales
Fermer
Registre récapitulatif des Naissances, Mariages, Décès par ordre alphabétique sur 10 ans.
 
Instaurées en 1792.
 
Du pain béni (!) pour les recherches généalogiques. 
, obligatoires, sont un précieux raccourci pour accéder rapidement aux actes eux-mêmes(*).


Les onglets suivants présentent quelques exemples de 1629 à 1877; Actes ... Michard(t) à droite, page entière du registre à gauche.
Comme sur l'ensemble du site, chaque image provenant des archives en ligne du Conseil Général du Morbihan est référencée par son nom : La commune, le type de registre, la page. Ce qui suffit à chacun pour y accéder.

(*) Lorsque les noms sont correctement retranscrits ! On en parle ici : De Michart à Michard
. Sous-rubrique Etude 1803-1912 .

XVIIème


   1629 Registre de Mariage Saint-Samson
Saint-Samson
Fermer
Saint-Samson est une ancienne commune du Morbihan.
 
"Au VIème siècle les Bretons occupèrent ce pays, comme le prouvent les noms encore subsistants de Brangolo, Kerio, Coetquelen, Quengo, etc... D'ailleurs le patron de la localité est breton lui-même. Saint Samson était évêque de Dol ; il mourut le 28 juillet vers l'an 570. L'érection de la paroisse est nécessairement postérieure à cette date."
 
"En 1284, Saint-Samson faisait partie de Bréhan."
 
"En 1891, sa superficie est de 1912 hectares, et sa population de 1082 habitants. Le territoire produit des céréales et un cidre très estimé."
 
"En 1994, Rohan fusionne avec les communes de Saint-Gouvry et de Saint-Samson."
 
( extraits de  http://www.infobretagne.com/rohan.htm )
 
 

Le registre des mariages est tenu séparément. 
   Page de droite, 3ième acte, mariage, le 17 septembre 1629, de Louys Michart
Louys Michart
Fermer
Né vers 1618 (selon acte de sépulture) sans doute à La Vieille Ville
 

 
† 9 janvier 1680, agé d'environ 62 ans. Présents Jan Michart son frère et julienne Le Pioufle sa femme. 
acte de sépulture
 

 
Mariage , le 17 septembre 1629, d'un Louys Michart et de Louisse Jego
 
Mariage ,
le 20 février 1639, d'un Louys Michart et Thomasse Dasly (Daisly) 
 
Mariage , le 20 novembre 1651, de Louys Michart et de Juliène Le Piouffle 
 
et de Louisse Jego (page de gauche, 3ième acte, mariage, le 20 février 1629, de Jan Michart, son frère, avec V? ?, présent Louys Michart)
   1651 Registre de Mariage Saint-Samson
Le registre des mariages est tenu séparément. Plus complet.
   Page de droite, mariage, le 20 novembre 1651, de Louys Michart et Julienne Le Piouffle, paroissiens de Saint Samson.
   1652 Registre de Mariage Saint-Samson
Y compris une dispense épiscopale en latin.
 
   
 Les deux pages concernent le mariage de Jullien Michart et de Béatrice Launay le 29 avril 1652 (1er acte).La dispense épiscopale (en latin) pour consanguinité au 4ème degré de l'évêché de Saint Brieuc signifie que les époux avaient au moins un(e) arrière-arrière grand-parent en commun. (2ème acte) ( et donc 4 générations antérieures, disons milieu du XVIème)
 ;  1690 Registre BMS Saint-Samson
Les actes sont écrits chronologiquement dans le même registre.
   Page de gauche, 4ième acte, naissance de Yvonne Michart, fille de Marc Michart
Marc Michart
Fermer
né vers 1664 (cf acte de sépulture) 
Pas d'actes de baptême avant 1669 à Saint-Samson
 

 
† 27 juillet 1702 à La Vieille Ville agé d'environ 38 ans.
 
présents Jullien son frère
 
acte de sépulture  

 
nb : Julien, fils de Jullien, le frère de Marc et
sa femme Marie Folliart ont une fille Marie le 22 octobre 1728 au Grégaulé  († le 3 août 1729). Le grand-père Jullien est présent.
 
Le 26 décembre 1731 est baptisé leur fille Suzanne .  
et de Louise Robert, le 3 janvier 1690.
Curieux, ll y a un mélange entre les deux couples Michart-Robert

XVIIIème


   1728 Registre BMS Saint-Samson
Les actes sont écrits chronologiquement dans le même registre.
   Page de gauche, 2ième acte, naissance de Yves Michart, fils de Vincent Michart
Vincent Michart
Fermer
né vers 1695 (selon acte de mariage) ou vers 1698 (cf acte de sépulture) ou vers 1691 si inversion des ages sur acte mariage
 
Plutôt en 1698; je n'ai rien trouvé en 1691, 1695, 1696, 1697, 1699, et en 1698  il y a lacune définitive des collections.
 

 
† le 16 février 1774 à la Vieille Ville, âgé de 76 ans
 
Présents Jiacinthe (?) Glais, son gendre, Marie Michart sa fille, Olivier Michart son petit fils.
 
acte de sépulture
 

 
 
et Oline Herpe
Oline Herpe
Fermer
Née le 2 juin 1695
 
Fille de Vincent Herpe (
† à 65 ans le 17 février 1727)  et de Marie Hanry, du village de Couesquelan (aujourd'hui : Coëlelan)
 
 
 
(Marie Hanry, éventuellement de la famille Hanry -ou Henry- chevalier seigneur de Quengo,
Couesquelan fait partie de Quengo.)
 
acte de baptême
 

 
† 2 octobre 1767 à 74 ans à la Vieille Ville
 
acte de sépulture
 
 

 
nb : Un fils Yves le 5 juillet 1728 † le 28 novembre 1728
 
Habite à la Vieille Ville en 1744 (cf mariage de Mathurin, son fils)

 
, le 5 juillet 1728.
   1744 Registre BMS Saint-Samson
Les actes sont écrits chronologiquement dans le même registre.
Une mention (B, M, S) est présente en marge
   Page de droite, Mariage, le 9 janvier 1744, de Mathurin Michart et Jeanne Buffon
Jeanne Buffon
Fermer
Née le 19 novembre 1726 au Grégaulé, de Vincent et Janne Duault
 
en présence dudit Vincent
 
acte de baptême
 
nb :Vincent Buffon signe 
 

 
† le 30 octobre 1789, paroisse de Saint Samson
 
Jeanne Bufson, agée de 61 ans, veuve de Mathurin Michart
 
Présents : vincent et Ollivier, ses fils
 
acte de sépulture
 

 
 
.
   1751 Registre BM Saint-Samson
Un registre BM est tenu séparément du registre S.
Une mention (B, M) ainsi que le nom sont présents en marge.
   Page de droite, au milieu, naissance de Ollivier Michart, fils de Mathurin Michart et de Jeanne Buffon, le 16 décembre 1751

1800-1860


   1805 Registre NMD Saint-Samson
Les actes sont écrits chronologiquement dans le même registre.
B et D (pour Naissance(!) et Décès) ainsi que le nom sont présents en marge.
Rien en marge pour les mariages.
   Page de gauche, en bas, mariage, le 21 pluviôse an 13 (10 février 1805) de Mathurin Michart et Louise Ropert
Louise Ropert
Fermer
née le 28 mars 1786 à La Trénardière
 
acte de baptème
 
Fille de Louis Ropert, 28 ans, meunier à Saint Samson, et de Marie Jeanne Jego

 

 
28 octobre 1835, commune de Saint Samson
 
mention en table décennale
 
 

 
nb : C'est sur l'acte de naissance de Louis-Marie Michart , son fils, le 4 décembre 1808, qu'il est fait mention Louis Ropert, grand-père, agé de 50 ans, meunier à Saint Samson 
 

   1814 Registre NMD Saint Gonnery
Les actes sont écrits chronologiquement dans le même registre.
Un numéro d'ordre, le nom et le type d'acte figurent en marge. Le n° est repris (en général) sur les tables décennales
   n°18 : Naissance de Mathurin Michart, le 30 mars 1814, fils de Louise Ropers, veuve Mathurin Michart.
   1859 Registre NMD Gueltas
Gueltas
Fermer
Gueltas est une commune située dans le département du Morbihan;
 
Le nom breton de la commune est Gweltaz.
 
lire la suite dans Wikipédia
 
"Gueltas est mentionné dès 1264 sous le nom de « Sanctus Gildasius » (archives de Rohan)."
 
"Gueltas est érigé en commune en 1839."
 
(extraits de http://www.infobretagne.com/gueltas.htm)
 
Cadastre napoléonien: La Ville Péro en Gueltas 1841  
 

id ci dessus
   n°36 : Décès de Mathurin Michard, le 25 juin 1859.

1860-1900


   1877 Registre des mariages Gueltas
Le pré-imprimé fait son apparition ! ( à partir de 1863 à Gueltas)
   Page de gauche : mariage de Denis Mathurin Michard
Denis Mathurin Michard
Fermer
né le 29 août 1851 à Gueltas
 
De Mathurin Michard, laboureur, 37 ans, demeurant au bourg, et de Marie Jeanne Jego, ménagère, 35 ans.
 
Présents Joseph Le Clainche, laboureur, 45 ans et Léonard Jegonic, laboureur, 50 ans
 
acte de naissance
( écrit Dénni Mathurin Michard)
 

 
† le
10 octobre 1908
 
acte de décès 

 
Incorporé le 29 octobre 1872 au 13ème régiment de chasseurs, il est réformé n° 1 le 9 juin 1876 (Le service militaire - on disait incorporation dans l'armée d'active - était de 5 ans à cette époque) . Il a donc été blessé ou a contracté une maladie invalidante pendant le service, et était vraisemblablement pensionné.
 
extrait du registre matricule de 1871  
et Anne Marie Le Cornec
Anne Marie Le Cornec
Fermer
née le 11 septembre 1858 à Guernogas, commune de Gueltas
 
acte de naissance
 
Fille de Jean Le Cornec, 30 ans, laboureur à Guernogas, et Marie Anna Galerne
 
Présents : Jean François Le Joly, aubergiste, 53 ans, et Mathurin Maray, 43 ans, sacristain
, tous deux du bourg.
 
Jean Le Cornec 1828-1908, 
Marie Anne Galerne 1837-1907, mariés à Noyal Pontivy le 16 juillet 1857  

 
† le 26 février 1936
 
faire part L'Ouest-Eclair du 27 février 1936
 

 
 
, le 16 janvier 1877. 

tables décennales


   1813-1822 Table décennale Saint Gonnery
Des récapitulatifs sont tenus en plus des registres; Mariages, naissances, puis décès, sont regroupés sur 10 ans, sur la première lettre du nom, puis sur l'année. ( Pas de référence au n° d'acte ici )
   Page de droite bas : naissance de Mathurin Michart
Outre la rapidité des recherches par les tables décennales, il arrive que, malgé une "perte définitive des collections" (disparition des actes eux-mêmes), ces tables, lorsqu'elles sont conservées dans d'autres livres, soient encore existantes. Ce qui fournit les informations sur la nature de l'acte, les nom et prénom des individus, et la date de l'acte.

curiosités


 Chronique d'évènements marquants fin 1692, registre paroissial de Saint Samson.

Où il est question de Namur et d'Anguien, (sans doute la bataille de Steinkerque , le 3 août 1692) qu'il y presqu'point eu de vin , et le peu qu'il y a n'a pu meurrir faute de chaleur a brûlé par les gelees d'automne, en ce lieu (?) froment, avoine, bled noir ? en grande quantité


   



Dernière mise à jour : ( 14-01-2017 )
 
crédits     © 2008-2018 michard.eu