Hello, you either have JavaScript turned off or an old version of Macromedia's Flash Player. Get the latest flash player.

En quête d'aïeux
à cliquer au moins une fois : Comment ça marche ?
Comment ça marche ?
Fermer
Tous les liens sont cliquables.
 
Les liens en bleu marine ouvrent une autre rubrique du site ou un lien externe dans un nouvel onglet. 
Les liens en bleu turquoise affichent au premier plan une fenêtre d'informations ou une image agrandie.
 
Images miniatures
Un clic sur une image miniature affiche également l'image agrandie. 
Clic droit et Ouvrir dans un nouvel onglet sur une image miniature permettra d'agrandir cette image.
 
Dans les fenêtres d'informations
Cliquez sur FERMER en haut de la fenêtre pour fermer, cliquez en haut de la fenêtre et maintenez pour la déplacer. 
Sur les images agrandies : N'importe où dans l'image, cliquez  pour fermer, cliquez et maintenez pour déplacer. 
Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres et /ou images ensemble. 

indicateurSi une fenêtre d'information ne s'ouvrent pas correctement (une mise à jour du site a été effectuée) ou si cet indicateur est affiché en haut à gauche de la page.
Videz le cache de votre navigateur.(Dans Firefox : Choisissez Outils/Supprimer l'historique récent, cochez cache, effacer maintenant) puis appuyez sur F5 (ou clic droit actualiser) pour recharger la page. 
 
Bienvenue sur le site Michard & Michart en Centre Bretagne


Qui n'a jamais été curieux de son nom ?

1978
Bibliothèque municipale La Borderie à Rennes. Dans une vieille encyclopédie de noms de famille je trouve le mien : "Michard : dérivé (péj.) de Michaud, du prénom Michel. Origine : Haute Savoie".
A cette même époque, au Panthéon de Rennes, dans la liste gravée des 936 "mort pour la France" en 14-18, je trouve un sous-lieutenant Joseph Michart

Joseph Michart
Fermer
Joseph Eugène Marie Michart, né le 10 mars 1893 à Rennes 
De Mathurin Marie Michart, journalier 
et de Désirée Marie Michard 
tous deux de Saint-Samson.
 
Acte de naissance
 

 
Tué à 22 ans, à Souain dans la Marne , au soir du 31 juillet 1915.
 
Fiche individuelle "Mort pour la France" du site SGA Mémoire des hommes
 

 
Plus d'infos : rubrique Le dernier Michart
2007
Depuis longtemps je savais qu'il y avait un stade Michard à Hennebont
Hennebont
Fermer
Hennebont est une commune du département du Morbihan, dans la région Bretagne, en France.
 
Le nom breton de la commune est Henbont. Le nom de la ville au 12ème siècle est Hanebont selon des sources aux archives(ligne by simont )
 
Ses habitants s'appellent les Hennebontais et Hennebontaises.
 

 
lire la suite dans Wikipédia 
, que j'attribuais à Lucien Michard , grand champion de vitesse à vélo entre 1922 et 1938.   
Puis en 2007, au hasard de pérégrinations
pérégrinations
Fermer
Du latin peregrinatio (« voyage lointain ») tout comme pèlerinage. 
Voyage, trajet complexe d'un lieu à un autre.
Au pluriel : Série d'allées et venues incessantes, de déplacements multiples et compliqués. (Larousse, wiktionnaire)
 
Discussion
 
Le terme naviguer (avec un navigateur -browser en anglais-) est communément utilisé depuis que les liens hypertexte existent. L'utilisation de butiner, de butineur, autre traduction de browser (to browse, à l'origine : brouter) est confidentiel. 
Le nom surf, à l'origine du verbe surfer (sur les sondages, sur la toile) n'est pas utilisé. On ne dira pas "au hasard de surfs sur la toile"...
 
Dès 2008, les néologismes googlisation, googliser (un mot, un nom ...) s'imposeront. Gageons qu'à l'instar de Poubelle ou Frigidaire ce nom sera bientôt commun. Gougueliser me plaisait bien...
 
2016 : le plus trivial est devenu commun : le verbe googler...Mais googliser, googlage sont aussi utilisés.
 
sur le net je lis l'histoire de François Michart
François Michart
Fermer
Début de Nota 1, chapitre "Patrimoine d'hennebont" sur http://www.infobretagne.com/hennebont.htm, cet extrait du bulletin mensuel de la société polymatique du Morbihan, 1875 :
 
"Au commencement du XVIème siècle, vivait à Hennebont un pieux artisan qui, en ferrant les chevaux et en fabriquant des serrures, avait acquis une honnête aisance. François Michart était son nom (Note : Et non Michaud, comme on l’a souvent dit et répété. Ce nom figure trop fréquemment dans les archives pour que le moindre doute soit possible sur sa lecture)."
 
plus d'infos : rubrique 1507 : François Michart 
, maréchal ferrant d'Hennebont, qui leva une souscription populaire en 1507 et organisa la construction de la chapelle Notre-Dame-de-Paradis, devenue basilique Notre-Dame du paradis
Sauf que le stade, c'est stade François Michard, de même qu'il y a une rue François Michard !
Et l'on retrouve la même origine du nom Michard sur le net, comme ici.

... Ces Michard et ces Michart, ça commençait à bien faire.

2008
En cette fin d'été 2008, le déclic fut cette belle fête de famille magnifiquement organisée par mes soeurs pour leur moitié de siècle chacune. Alors que nous cherchions une solution de partage de nos photos, je regardais l'arbre généalogique réalisé pour l'occasion... Et je me suis mis en quête d'aïeux.

Plusieurs facteurs m'ont aidé à avancer rapidement :
  • D'abord et essentiellement la mise en ligne dès octobre 2008, par le Conseil Général du Morbihan, de millions d'actes d'état civil et de registres paroissiaux
    registres paroissiaux
    Fermer
    Un registre paroissial, ou à l'origine registre de catholicité, est un livre dans lequel sont enregistrés les actes d'appartenance à une confession chrétienne dans une paroisse.
     
    Le desservant d'une paroisse inscrit dans ce registre les actes nominatifs et datés qui témoignent qu'un sacrement de baptême ou de mariage chrétiens a été conféré à un ou plusieurs membres de sa communauté. Ces registres ont d'abord existé dans l'Église catholique romaine, mais se trouvent aussi aujourd'hui dans les autres confessions chrétiennes.
     
    Par extension, on enregistre les actes qui témoignent d'une sépulture chrétienne faite par un prêtre, un diacre ou un ministre du culte, à l'un des défunts de la communauté.
     
    lire la suite dans Wikipédia 
    . (De manière générale, du début du XVIIème au début du XXème)
  • J'ai eu ensuite la preuve que mon arrière-arrière grand-père , né Mathurin Michart en 1814, est mort Mathurin Michard en 1859.
  • Puis il m'est vite apparu que mes ancêtres n'avaient guère bougé ces derniers siècles de leur paroisse -puis de leur commune- de Saint-Samson
    Saint-Samson
    Fermer
    Saint-Samson est une ancienne commune du Morbihan.
     
    "Au VIème siècle les Bretons occupèrent ce pays, comme le prouvent les noms encore subsistants de Brangolo, Kerio, Coetquelen, Quengo, etc... D'ailleurs le patron de la localité est breton lui-même. Saint Samson était évêque de Dol ; il mourut le 28 juillet vers l'an 570. L'érection de la paroisse est nécessairement postérieure à cette date."
     
    "En 1284, Saint-Samson faisait partie de Bréhan."
     
    "En 1891, sa superficie est de 1912 hectares, et sa population de 1082 habitants. Le territoire produit des céréales et un cidre très estimé."
     
    "En 1994, Rohan fusionne avec les communes de Saint-Gouvry et de Saint-Samson."
     
    ( extraits de  http://www.infobretagne.com/rohan.htm )
     
     
    et environs.

Je pouvais donc me lancer, sans trop risquer de me retrouver dans une impasse décevante, sur ce parcours dans l'Histoire du Centre Bretagne à la rencontre de mes ancêtres.
D'autant que s'il fallait naguère se déplacer dans les paroisses ou les salles d'archives municipales, les recherches se font désormais en ligne, de chez soi, avec un simple ordinateur
ordinateur
Fermer
En passant, origine du mot ordinateur ?
 
Voici un fac-similé de la première page de la lettre manuscrite du Pr Perret à IBM 
(extrait du Guide des technologies de l'information publié en 1984 par les éditions Autrement,page 137) 
. Les pages de ce site sont une présentation toute personnelle des résultats de cette quête qui devint vite une véritable enquête, passionnante et toujours d'actualité.
C'est un tout petit chemin 2.0 de ma Bretagne que je vous invite ici à prendre en flânant.



Les actes - registres paroissiaux puis état civil - et autres documents historiques aujourd'hui disponibles sur le net m'ont ainsi permis, à partir du mariage à Noyal-Pontivy
Noyal-Pontivy
Fermer

 
Noyal-Pontivy, Noal Pondi en breton est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne

 
lire la suite dans Wikipédia  

 
Accéder au site de la mairie 

 
en 1919 de mes grands-parents paternels, de remonter 8 générations par les pères, dont 7 de Michart, en Centre Bretagne, jusqu'en 1618. D'où l'Arbre agnatique
Arbre agnatique
Fermer
arbre-genealogique-agnatique.gifGénéalogie prenant en compte une recherche par ascendant du père.
 

 
Le père et la mère
 
Puis le père et la mère du père
 
Ect...
 

 
Accéder à l'exemple
 
: Arbre Michart(d) 1618-1919

Ce chemin du nom de famille était le plus simple.
Il devenait ensuite intéressant de mettre en lumière la famille de mes arrières grand-parents paternels; 12 enfants nés entre 1878 et 1899 dont mon grand-père, aîné des 10 enfants ayant vécu au-delà de quelques mois. D'où l'arbre descendant : Enfants Michard-Le Cornec.

Le cadastre napoléonien, les cartes d'aujourd'hui - IGN, Google Maps etc. - permettent de "voir" les lieux de vie et de montrer dynamiquement les déplacements des familles entre ces villages. L'animation de cette page, intitulée "de La Vieille Ville
La Vieille Ville
Fermer
La Vieille Ville est un hameau toujours habité, situé aux confins nord-ouest de la commune de Saint-Samson. Au XVIIIème, c'est un passage obligé, par le pont sur l'Estuer, sur le chemin qui relie les deux paroisses de Rohan et de La Chèze.
 
On peut lire http://www.infobretagne.com/rohan.htm
 

 
 
à Gueltas
Gueltas
Fermer
Gueltas est une commune située dans le département du Morbihan;
 
Le nom breton de la commune est Gweltaz.
 
lire la suite dans Wikipédia
 
"Gueltas est mentionné dès 1264 sous le nom de « Sanctus Gildasius » (archives de Rohan)."
 
"Gueltas est érigé en commune en 1839."
 
(extraits de http://www.infobretagne.com/gueltas.htm)
 
Cadastre napoléonien: La Ville Péro en Gueltas 1841  
 
" est complétée par la rubrique : Ou vivaient-ils ?

La plus ancienne mention du nom Michart trouvée à ce jour nous transporte fin du XIVème, au coeur de ce même territoire. C'est le premier sujet de la rubrique Et avant le XVIIème ?

Au XIXème, est apparu progressivement et s'est imposé le changement de terminaison du patronyme; le d remplaçant le t jusqu'à la disparition du nom Michart au XXème. La rubrique De Michart à Michard s'intéresse au sujet.

le Généa-glossaire est une présentation en liste de toutes les fenêtres d'informations généalogiques utilisées sur le site. Les actes dans le temps sont un raccourci visuel sur trois siècles d'écritures administratives.

Avec Street view, IGN et des cartes postales
Street view, IGN et des cartes postales
Fermer
Avec Street view, Géoportail d'IGN, Google maps, le cadastre napoléonien et d'anciennes cartes postales, plusieurs possibilités s'offrent à vous sur cette page outre bien sûr, la balade dans Gueltas avec Street view 
si Street view ne s'ouvre pas, rechargez la page (F5 ou clic droit et actualiser avec Firefox)
 

 

 
   
(anciennes) c'est l'occasion d'une ballade virtuelle à Gueltas.


2014
Le centenaire de l'entrée dans la guerre 14-18 m'incite à un devoir de mémoire; la recherche des documents traçant les parcours de mon grand-père, de ses 8 frères et de leur beau-frère, tous partis faire cette guerre. Une nouvelle rubrique Dans la guerre 14-18 est mise en ligne
.

 
crédits     © 2008-2017 michard.eu